Mon voyage s’est déroulé à bord d’un avion Avro RJ85 de la compagnie Brussels Airlines.

Berlin compte 3 aéroports, Tegel, Schönefeld et Tempelhof, j’ai choisi d'atterrir sur ce dernier, car c'est un tout petit aéroport au passé prestigieux. Il n’y avait que cette compagnie belge qui pouvait m’y transporter.

 

Le départ s'est fait de St Ex, avec une escale à l'aéroport de Bruxelles au bout d’1h30 de vol. Un aéroport immense, où il est plus facile de se perdre que de s’y retrouver, enfin heureusement on y parle Français. Pour vous donner une idée de la taille d’un des deux terminaux,  je me suis mise au milieu et j’ai fait une photo de chaque côté, heureusement qu’il y a des tapis roulants...

 

 

 

Et voilà mon avion à Bruxelles, nous sommes prêts a embarquer pour Berlin pour 1h30 de vol :

 

 

 

Mais un vent contraire nous a fait changer de piste, et nous avons donc fait la queue avant de décoller, derrière nous d'autres avions attendaient le feu vert pour s'envoler :

 

 

 

Petites vues aériennes au décollage de Bruxelles. Une chance de m'être trouvée près d’un hublot à peu près propre ce qui m'a permis de jouer au «  Yann Arthus Bertrand » … mais en beaucoup moins bien.

 

 

 

Une particularité sur l’Avro RJ85 : au décollage, comme à l'atterrissage, les ailes se déploient grâce à un ingénieux système de vérins afin d'offrir plus de portance.

 

Voilà l'avion avec son aile dépliée :

 

 

 

Et une fois en l’air, repliée :

 

 

 

 

La Belgique : un pays vraiment plat, pas la moindre colline :

 

 

Heureusement il y a quelques nuages pour donner du relief :

 

 

Nous voilà maintenant au dessus de l’Allemagne avec des champs de colza qui offrent une superbe mosaïque de couleurs :

 

 

Et encore un champ de colza où « poussent » des éoliennes :

 

 

A quelques kilomètres de Berlin, un grand lac :

 

 

 

Arrivée au dessus de la ville :

 

 

 

 

 

Et voilà enfin l'aéroport de Tempelhof, à quelques secondes de l'atterrissage :

 

 

 

 

Enfin posé, il ne reste qu'a « garer » le coucou et à en descendre  :

 

 

 

 

 

 

L’aéroport de Tempelhof en détails :

 

Créé en 1923, c'est le plus vieil aéroport commercial au monde, et le premier aéroport à avoir été relié par un métro en 1927. Durant la phase de réaménagement de Berlin, le 3° reich avait décidé en 1934 de remplacer le terminal.  Les travaux se sont déroulés entre 1936 et 1941.

Cet aéroport a servi de modèle pour de nombreux aéroports par la suite, son organisation avant-gardiste attribuant des niveaux distincts pour les départs, les arrivées et le fret.

 

Le terrain de l’aéroport a une forme ovale avec deux pistes d'atterrissage et est bordé par le bâtiment principal semi-circulaire qui mesure 1 230 m de long. C'est le troisième plus grand bâtiment au monde en terme de superficie au sol, derrière le Pentagone aux États-Unis et le palais présidentiel de Bucarest, et pourtant quand on se trouve dedans il fait tout petit.

 

Après la seconde guerre mondiale, Tempelhof fut l'un des aéroports utilisés par les Américains et les Britanniques pendant le pont aérien de 1948 et 1949, période où le ravitaillement fut acheminé par avion. Les Berlinois appelaient ces appareils acheminant la nourriture les bombardiers de friandises (Rosinenbomber). Du charbon, des vivres et même une centrale électrique en pièces détachées furent amenés à Berlin-Ouest.

Tempelhof a accueilli jusque six millions de passagers par an jusque dans les années 1970

En 2007, l'aéroport n'a vu passer que 350 181 passagers et a perdu 115 millions d'euros en dix ans. Le 8 septembre, un Airbus A 320 est le plus gros avion de ligne à s'y être posé

Il est principalement utilisé aujourd'hui pour des vols d'aviation générale.

 

La fermeture de Tempelhof a été plusieurs fois repoussée, notamment parce qu'une frange de notables Berlinois, ainsi que la compagnie Brussels Airlines, voulaient maintenir l'aéroport ouvert.

Un référendum à caractère purement consultatif sur l'avenir de l'aéroport s'est tenu le dimanche 27 avril 2008. Cependant, si environ 60% des suffrages exprimés s'opposaient à la fermeture de l'aéroport, le chiffre de participation minimal de 25% n'a pas été atteint, et les autorités berlinoises ne s'estiment donc pas liées par les résultats.

Par conséquent, la fermeture de l'aéroport est prévue pour le 31 octobre 2008. Voilà aussi ce qui m’a motivé pour atterrir dans cet aéroport, dans quelques mois ce ne sera qu'un souvenir et plus aucun avion commercial ne s'y posera. 

 

 

 

Copyright © Isabelle Leca. Tous droits réservés. - Site créé avec ThunderSite