Vous ne pourrez manquer le parc Tiergarten, puisque celui-ci est situé en plein cœur de Berlin et est le véritable poumon vert de la ville. En voici une vue aérienne, non pas tirée de mon appareil photo … mais de google earth :

 

 

 

Ce parc, long de 3 km et large d’1 km, est le plus ancien de la ville.  C’est un véritable régal que de s’y promener, et les Berlinois sont très nombreux à le fréquenter que ce soit à pied, ou en vélo :

 

 

 

Réserve de chasse des princes-électeurs, le Tiergarten est devenu au fil des siècles un quartier central de la ville, tout en demeurant son poumon vert. 

 

 

 

Le domaine de chasse du XVIIe siècle s'étirait bien au-delà de ses dimensions actuelles : il s'étendait jusqu'aux villages de Lietzow à l'Ouest, Wilmersdorf au Nord, et Schöneberg au Sud.

 

 

 

Ce grand espace de verdure fut autrefois la réserve de chasse des princes-électeurs, puis un champ de manœuvre.

 

 

De superbes statues sont disséminées dans le parc, elles mériteraient quand même un petit nettoyage.

 

 

 


Sous Frédéric 1er, le Tiergarten commença à devenir un parc.  

 

 

 

C’est l’architecte paysagiste Peter Josef qui, dans les années 1830, en fit un parc à l’anglaise et en dessina les espaces sillonnés de sentiers bucoliques et parsemés de lacs que l'on connaît aujourd'hui.

 

 

 

Le Tiergarten connut de terribles dommages lors de la seconde guerre mondiale. Durant le blocus de Berlin, les arbres qui avaient survécu au conflit furent abattus pour servir de bois de chauffage, tandis que les espaces verts se transformèrent en potager pour subvenir aux besoins de la population berlinoise.

 

 

En 1949, un million d'arbres fut planté, redonnant ainsi au Tiergarten son lustre d'antan.

 

  

Un petit canal le traverse :

 

 

 

Tout est prévu pour les imprudents qui se pencheraient au dessus des barrières du pont.

 

Copyright © Isabelle Leca. Tous droits réservés. - Site créé avec ThunderSite