Et bien voilà, je viens de faire un voyage fabuleux, au bout du monde. 7 jours à Singapour pour quelqu'un qui n'est jamais sorti de l'hexagone ça fait drôle ! ! !  D'autant que je ne parle et comprends encore moins l'anglais et que ce voyage ne rentrait pas dans le cadre d'un voyage organisé, j'avais juste réservé un vol allez retour et un hôtel, une fois sur place je me suis débrouillée avec les moyens du bords.   

Je tiens à remercier Pedro qui m'a donnée envie d'aller dans ce pays en me faisant partager sa passion des animaux, et qui m'a été d'un très grand secours pour identifier toutes les espèces que vous allez découvrir dans les pages des visites des parcs animaliers.

Je vais donc au fil de plusieurs pages vous faire découvrir en photos cette petite "île-état" qui abrite des quartiers superbes, et surtout des parcs animaliers immenses avec des espèces très rares, et une végétation luxuriante.

Tout d'abord voilà une petite carte pour vous situer Singapour dans le monde, avec le trajet en avion

 

puis une carte de d'Asie du sud - est avec une localisation plus précise de Singapour

Le voyage en avion depuis Paris dure environ 13h, pour un trajet de plus de 11 000 kms, avec un décalage horaire de 7 heures, c'est un peu déstabilisant, je suis partie un dimanche matin à 7h15 de Lyon ( heure locale) pour arriver le lendemain, lundi matin à Singapour à 7h20 (heure locale). Au retour par contre je suis partie le dimanche soir à 23h30 ( heure locale) de Singapour pour arriver à Lyon à 10h50 ( heure locale)

Voilà maintenant la carte d'identité de Singapour :

Île, État, ville, Singapour est devenu indépendant en 1965, après une longue période d’emprise anglaise. Composé de soixante-quatre îles dont la plus grande est son éponyme, le pays est une véritable mosaïque ethnique. Pays de brassage de population, ce grand carrefour maritime mise tout, aujourd'hui sur son développement économique. Singapour vit à un rythme soutenu en comparaison avec ses voisins. Véritable exemple pour l’Asie, il représente la caricature de la réussite économique asiatique. Après la crise économique, Singapour a relevé la tête et s'est un peu libéralisé. Les notions de labeur et de « bonheur », par l'acquisition croissante de biens de consommation, y sont des notions reines pratiquement érigées en mode de vie. Travail, sûreté, propreté, sont les maîtres mots de Singapour : une ville incontournable qui s’offre aujourd’hui un nouveau visage avant tout artistique. Elle est aussi une cité cosmopolite, à l'urbanisme moderne.

Carte d’identité

 Superficie : 682 km² (autant que le territoire de Belfort)
 Capitale : Singapour.
  Population : 4,3 millions d'habitants.
 Densité : 6 734 hab./km².
 Monnaie : dollar Singapour ($S), 1 dollar Singapour équivaut à environ 50 cents d’euros
 Langues : anglais, mandarin, malais, tamoul.
 Economie : Singapour dispute, chaque année, à Rotterdam, le titre de 1er port de la planète pour le tonnage. Producteur de pétrole, port franc, 2e place financière d'Asie après le Japon, 4e place mondiale pour le marché des changes, etc.

 

Climat

Situé un degré au nord de l'équateur, Singapour jouit d'un climat chaud et humide tout au long de l'année, et plus particulièrement de mai à septembre. Les habitants de la « ville Lion » se voient assener « les coups de sumatra », comprenez de violents mais brefs orages. Averses plus fréquentes entre novembre et janvier.

 

Langue

Quatre langues officielles à Singapour : le malais, le tamoul, l'anglais et le mandarin. Cette dernière semble avoir les faveurs du gouvernement, puisque l'on voit fleurir dans la ville d'immenses calicots : « Parlez moins les dialectes et davantage le mandarin. » L'anglais est imposé aux élèves dans les écoles mais, au cœur de Chinatown, les vieux n'entendent que le chinois des provinces du Sud. Et le Singapourien de la rue s'exprime souvent dans une langue hybride : le singlais (ou singlish, contraction de Singapour et d'English, vous l'auriez deviné !). Une langue anglaise à la grammaire et à la syntaxe appauvries mais enrichie de nombreuses expressions empruntées aux autres langues parlées sur l'île. Le suffixe malais lah, par exemple, célèbre depuis qu'il orne (avec ses dix utilisations possibles !) un tee-shirt vendu un peu partout à Singapour

Ce petit pays dont la population est très concentrée comptait 4,3 millions d’habitants en 2004, et renferme un grand nombre d'ethnies et de langues. De tous les groupes ethniques, les Chinois constituent l'ethnie la plus importante de la population (59,3 %). Ensuite, ce sont les Malais avec 11,5 %, les Indiens avec 6 %, les Occidentaux (Australiens, Britanniques, Américains, Néo-Zélandais, Allemands) avec 6 %. Il y a aussi de nombreux autres étrangers tels que les Japonais, les Philippins, les Thaïs, les Siamois et un grand nombre d'autres petites communautés.

On peut résumer la situation ethnique de la façon suivante: il y a les Chinois, les Malais, les Indiens et les étrangers. Les Chinois ne sont pas des Singapouriens d'origine; ils ont fui le sud de la Chine pour immigrer à Singapour avant ou immédiatement après la Seconde Guerre mondiale. Historiquement parlant, les Malais sont les «vrais» Singapouriens, car ils font partie d'une grande ère linguistique réunissant Singapour, la Malaysia et l'Indonésie; ils ont été minorisés sur leur territoire, mais ils ont bénéficié de l'apport des Indonésiens très proches parents des malais. Les Indiens sont en principe le troisième groupe ethnique majeur, et ils sont à majorité. Pour simplifier, on peut dire que tous les autres sont des étrangers, dont une grande partie de ceux qui parlent anglais. N'oublions pas que les Chinois, les Malais, les Indiens et les autres ne partagent ni les mêmes valeurs, ni les mêmes coutumes, ni les mêmes langues, ni les même religions.

et si vous voulez en savoir encore plus sur ce pays allez visiter le site de l'office de Tourisme en cliquant sur le logo au dessus. 

 

 

 

Copyright © Isabelle Leca. Tous droits réservés. - Site créé avec ThunderSite