Le Underwater World (monde sous-marin) de Singapour, situé sur l'île de Sentosa, est un aquarium unique présentant environ 2 500 animaux marins de 250 espèces de tous les océans.

Pour visiter le site ( en anglais ) cliquer sur le logo ci dessous : 

 

Depuis son ouverture en 1991, ce ne sont pas moins de 20 millions de visiteurs qui ont découvert le monde du silence. Plusieurs salles proposent de découvrir un aspect du monde sous marin, avec toujours un message éducatif.

L'entrée de l'aquarium :

Après avoir traversé une première salle où est installé un bassin de contact où le visiteur peut mettre les mains dans l'eau et toucher des raies, poissons et crustacés, la visite se poursuit dans la salle des " fossiles de la vie" qui montre des créatures marines et d'eau douce, dont les ancêtres sont apparus il y a quelques centaines de millions d'années.

Polyptère : poisson des fleuves d'Afrique centrale

Protoptère : ce poisson d'Afrique tropicale, allongé, aux nageoires paires filiformes, et aux branchies atrophiées, respire grâce à deux poumons. Il a une particularité peu fréquente chez les poissons lorsque l’eau diminue, il creuse dans la vase un terrier vertical et une chambre arrondie dans laquelle il sécrète du mucus. Quand la vase s'assèche, le mucus déshydraté forme un cocon autour du protoptère qui entre en "dormance", respirant par une petite ouverture au sommet du cocon. Il peut rester ainsi 7 à 8 mois et attendre le retour des pluies.

Le bassin des Arapaimas géants (Arapaima gigas)

L'arapaima est le plus grand poisson d'eau douce d'Amérique du Sud puisqu'il peut atteindre les 3 mètres. Le bassin de Singapour présente des spécimens très grands. Il n'y a qu'à observer la taille des humains devant les vitres pour se faire une idée.

dans ce même bassin on peu aussi observer un poisson chat à gueule rouge ( Phractocephalus hemiliopterus ) qui peut mesurer jusqu'à 1,20 m de long.

toujours dans cette salle des "fossiles" le Nautile ( Nautilus pompilius )

Les Nautiles sont des mollusques céphalopodes (poulpes, seiches et calmars) qui ont peu évolué depuis 400 millions d'années et qui ont des caractéristiques particulières : Leurs nombreuses tentacules (environ 90) ne comportent pas de ventouses. Leur coquille est développée et enroulée vers l'avant, en forme de spirale. L'intérieur est cloisonné en différentes loges. Le corps du nautile occupe la dernière loge. Ils se déplacent par réaction en projetant de l'eau via un entonnoir. Ils peuvent également ramper lorsqu'ils se trouvent sur un sol solide. En faisant varier la proportion gaz-liquide dans les loges de la coquille, les nautiles peuvent s'enfoncer ou s'élever dans l'eau. On trouve les nautiles dans certaines îles du Pacifique, et au large des côtes australiennes. Ils abondent à environ 400 mètres de profondeur.

Passons maintenant dans la salle qui présente une large collection de crabes, aux formes, tailles et couleurs toutes différents. 

Le  crabe araignée géant (Macrocheira kaempferi), qui vit dans la fosse des Kouriles au Japon, se caractérise par une envergure totale (carapace et pattes déployées) qui atteint presque les 4 mètres. 

 

Il hante les grottes des fonds marins des côtes japonaises jusqu’à 300 mètres de profondeur, à la recherche de nourriture.

Ses très longues pattes l'empêchent de se déplacer rapidement mais elles restent un bon moyen de défense contre les pieuvres qui sont leurs principaux prédateurs.

Crabe vinaigre ( genre épisesarma )

habitant les mangroves de Singapour ce sont principalement des mangeurs de feuilles, ils sont capables de monter jusqu'à 6m dans les palétuviers.

Crabe arc en ciel ( Cardisoma armatum)

et son voisin de bac le Bernard l'ermite ( coenobita )

Crabe spanner ( ranina ranina )

Crabe boite ( calappa philargus ) appelé aussi crabe honteux car il se cache toujours derrière ses deux immenses pinces qu'il rabat devant lui

Crabe flèche de Yellowline ( seticornis stenorhynchus )

Ce qui rend ces crabes peu communs c'est la longueur de leurs pattes le faisant plus ressembler à une araignée. 

 

Nous voilà maintenant à l'attraction principale de l'aquarium : un voyage sous marin dans un immense tunnel de 83 mètres à l'intérieur d'un bassin, et pour ceux qui sont pressés le tunnel est équipé d'un tapis roulant !!!!

 

c'est vraiment une expérience unique que de se retrouver ainsi " dans l'eau bien au sec" et de voir évoluer au dessus de sa tête et à ses côtés des bancs de poissons, différentes espèces de requins, et des raies.

un moment comme ça, ça ne s'oublie pas

et voilà quelque unes des espèces de requins avec lesquelles on peut se trouver "nez à nez"

en là ils sont de dos : Requin nourrice gris (Nebrius ferrugineus)

Requin scie (Pristis )


Requin à pointes blanches de récif Triaenodon obesus )

Le requin corail est un requin très courant dans les eaux peu profondes du Pacifique et de l’océan indien. On le surnomme parfois « requin pointes blanches du lagon » ou " requin pointes blanches de récif ". C’est un requin assez élégant qui mesure en moyenne 1,70 m mais peut atteindre 2,10 m.
On le reconnaît facilement à sa tête plate au museau émoussé. De plus, ses appendices nasaux sont proéminents.

Requin taureau (Carcharias taurus)

Les requins et les hommes :

Il y a probablement entre 70 et 100 attaques de requins contre les êtres humains par an (le chiffre exact est difficile a calculer car beaucoup d'attaques ne sont pas répertoriées), dont entre 5 et 15 sont fatales. Ces attaques ne sont pas des actes de prédation, en effet les requins attaquent très rarement les humains pour se nourrir (si c’est le cas, c’est par simple confusion avec des mammifères ou d’autres animaux sous-marins, par exemple une personne allongée sur une planche de surf ressemble d’en bas à un phoque ou une otarie). Les requins attaquent généralement les humains pour se défendre suite à un harcèlement ou à une agression de la part d’un être humain.

Les requins qui ont à leur actif le plus d’attaques contre les humains sont : le Grand Requin Blanc, le Requin Tigre, le Requin Bouledogue, le Requin Mako, le Requin Bleu, le Requin Marteau, le placide Requin Nourrice (dans ce cas ce sont généralement des plongeurs ne pouvant s’empêcher de lui tirer la queue), le Requin Citron, le Requin Taureau, …  Le Requin Bouledogue est celui qui a à son actif le plus grand nombre d’attaques contre les humains aux Etats-Unis. Ceci s'explique par le fait qu’il s’agit d’un requin vivant dans les eaux côtières et à faible profondeur, exactement comme les vacanciers et les baigneurs. 

Il ne faut pas pour autant associer les requins au tueur des " dents de la mer", loin de là. Et n'oublions pas que les abeilles tuent bien plus d'hommes que les requins.


oeufs de requin : voilà une présentation intéressante qui permet de voir l'évolution ( presque en direct) des oeufs de requins. Enfin pour ceux qui en pondent car n'oublions pas que les requins peuvent être ovipares ( ponte d'oeuf), vivipares ( développement dans l'utérus grâce à un placenta) et ovovivipares ( les œufs se développent et éclosent à l'intérieur même de l'abdomen de la mère)

 

Gracie la petite Dugong ( Dugong dugong ) unique représentant de son espèce en captivité avec un autre à Jakarta.

Voisin du lamantin et constituant avec lui de l'ordre des siréniens, le dudong est un gros mammifère marin au corps fuselé, vivant sur les littoraux de l'océan indien et de l'océan pacifique ouest.

 

Gracie a été sauvé des eaux en mer de Singapour, en septembre 1998, après que sa mère ait été noyée en se retrouvant coincée dans un filet de pêche. Les autorités de Singapour ont décidé que le petit de cette Dugong devait être sauvé par les hommes puisqu'ils avaient tué sa mère, car sans elle, elle n'avait aucune chance de survie. Depuis son arrivée elle a bien profité, de 59 kgs elle est passée à 150  La réadaptation de cette petite orpheline est une belle victoire pour l'aquarium.

 

sortons maintenant du tunnel sous marin pour découvrir un animal unique en son genre : la méduse

La méduse est un animal unique en son genre, qui ne ressemble même pas à ses cousins les plus proches : les coraux et les anémones de mer. Le contact est l’une des armes de chasse les plus anciennes qui soit. La méduse s’en sert très bien et sa caresse peut être fatale. Il y a 600 millions d’années, les méduses peuplaient déjà les océans. Aujourd’hui, il en existe environ 4 000 espèces.

C'était la 1ere fois que je voyais des méduses de près et c'est vraiment un spectacle merveilleux, on passerait des heures à les voir évoluer avec tant de grâce, et à les prendre en photo c'est un vrai régal

Aurélie dorée (Aurelia aurita)

 

Méduse pointillée (Phyllorhiza punctata)

Passons maintenant chez les hippocampes, mais pas ceux que l'on connaît, il s'agit des "dragons des mers". Allez commencez à le chercher, c'est pas évident...

Et comme ça, ça va mieux

il s'agit donc du Dragon d'eau feuillu ( Phycodorus  eques), ses nombreuses excroissances évoquent des algues marines, c'est le roi du camouflage. 

 

Le dragon des mers est un des animaux les plus étonnants que l'on puisse rencontrer sous l'eau.
Animal endémique de l'Australie tempérée, il n'est représenté que par deux espèces, le dragon d'eau feuillu présenté au dessus et le :

Dragon d'eau sombre (Phyllopteryx taeniolatus)

et pour finir cette visite quelques poissons

Poissons ange à six raies (Euxiphipops sexstriatus)

Poisson arc-en-ciel d'Australie (Melanotaenia bosemani)

Chirurgien à nageoire jaune ( Acanthurus xanthopterus.)

 

Politique de l'aquarium pour la sauvegarde des espèces :

Il est bien connu que la collecte de poissons marins tropicaux destinés au commerce des poissons d'ornement a causé des dégâts considérables dans les récifs coralliens du Sud-Est Asiatique. La pêche au cyanure, particulièrement destructrice, est une méthode de récolte illégale mais très répandue dans cette région.L'aquaculture de poissons marins tropicaux ornementaux pourrait éviter de tels dommages en réduisant la pression de la pêche sur les animaux sauvages. Pour cela, Underwater World Singapore met en place un projet ambitieux d'élevage de poissons marins tropicaux. En 1998, à l'échelle expérimentale, plus de dix espèces ont été élevées, telles que Gnathanodon speciosus, Monodactylus argenteus, Premnas biaculeatus, Hippocampus spp, et Plectorhinchus spp. Cette phase a été suivie, pendant les deux dernières années, par une opération pilote, ayant pour objectif de produire et de vendre quelques milliers de poissons par mois. Les résultats ont été encourageants, et un élevage à grande échelle est actuellement en préparation.

 

 

 

Copyright © Isabelle Leca. Tous droits réservés. - Site créé avec ThunderSite